ANGLET – samedi 31 mars 2018 – 16h00

Anglet bat Saint Médard en Jalles 34-15 (07-15).

Arbitre : M. Martin (Limousin).

ANGLET : 5E Hiriart (5e), Lapeyrade (48e), Cazaux (66e), Pinet (71e), Chouzenoux (80e) ; 3T Ferré (6e, 67e)Fauqué (48e) ; 1P Ferré (63e).

SAINT MEDARD EN JALLES : 2E Deguin (36e) Bellevergue (40e) ; 1T Ospital (36e) 1P Ospital (18e).

Carton jaune : Ospital (62e).

ANGLET : 15. Ferré ; 14. Chouzenoux, 13. Larrart, 12. Hegarty, 11. Hiriart ; 10. Fauqué (22. Durand 48e), 9. Etchepare (21. Duhalde 48e) ; 7. Biscay (cap)(19. Fatigue 41e), 8. Tafernaberry (18. Cazaux 48e), 6. Heguiaphal (20. Cabanne 66e) ; 5. Pinet, 4. Dartigues ; 3. Argagnon (23. Lapeyrade 41e), 2. Perez (16. Berho 41e), 1. Drogon. (17. Bruno 41e) 

SAINT MéDARD EN JALLES : 15. Detsis ; 14. Bellevergue, 13. Condou (20. Hedley 78e), 12.Lopez, 11. Espiasse Gouneau (21. Soto 59e) ; 10. Ospital, 9. Deguin (cap) ; 7. Pendanx, 8. Riffaud, 6. Savin (19. Louis 72e) ; 5. Mene, 4. Debard ; 3. Shengelia (16. Morin 67e), 2. Vieilleville (17. Ghilodes 50e), 1. Clarac. Non entré en jeu : 18. Bartoszek.

 

Encore une fois cette saison, le mauvais temps est venu perturber le cours de la partie. Des averses et un vent violent ont gêné les acteurs de ce samedi après midi. Les Angloys débutaient la partie face à ce vent et choisissaient de remonter les ballons à la main. Dès la cinquième minute de jeu, une belle relance de Maxime Ferré trouvait Thomas Chouzenoux en soutien, Brendan Hegarty, Andoni Heguiaphal et enfin Bruno Hiriart qui marquait entre les poteaux. Le match débutait idéalement ; les bleus continuaient sur leur lancée et transperçaient plusieurs fois la défense girondine. Malheureusement, de petites fautes de mains les empêchaient de mener largement au score.

Efficaces en touche, solides en mêlée, les bleus, contre le vent, géraient bien cette mi-temps. Mais, en quatre minutes, les visiteurs, à la surprise générale, passaient devant au score.

D’abord, c’est le demi de mêlée qui interceptait une passe et filait sans opposition derrière la ligne.

Ensuite, un turn over était bien négocié, avec un coup de pied par dessus et une belle course de l’ailier.

Stupeur dans le stade, la mi-temps était sifflée sur le score de 15 à 7 pour les Girondins.

Les coachs décidaient de changer quatre joueurs dès l’entame et, vent dans le dos, les angloys remettaient la main sur le ballon. Sûrs de leurs forces, les bleus choisissaient les pénaltouches plutôt que les points aux pieds. Le choix était payant puisque les avants qui avaient remis la main sur ce match, et allaient trois fois derrière la ligne sur des actions similaires. Florian Lapeyrade, Maxime Cazaux et Simon Pinet venaient récompenser les efforts de tous leurs équipiers.

Restait maintenant à aller chercher un cinquième essai synonyme de bonus offensif.

Les courageux « poudriers » s’accrochaient en défense mais ils devaient s’incliner sur un dernier mouvement. Après une énième pénaltouche, les avant partaient dans l’axe puis finissaient par écarter le ballon pour un essai de Thomas Chouzenoux en bout de ligne.

Avec ces cinq points, les bleus sont presque assurés de voir les phases finales. Les beaux mouvements avant/trois quart entrevus, malgré les conditions météo, promettent de beaux lendemains avec le retour du soleil.