A ANGLET, Dimanche 9 décembre 2018 -15h00

Anglet bat Nafarroa 22 – 11 (03 – 05).

 Arbitre : M. Mastoumecq (Nouvelle Aquitaine).

ANGLET : 1E Chabat (70e) ; 1T Fauqué (70e) ; 4P Fauqué (24e, 43e, 54e, 80e) ; 1D Fauqué (65e).

Carton jaune : Leconte (32e), Lapeyrade (61e, 79e).

Carton rouge : Lapeyrade (79e).
NAFARROA : 1E Collectif (40e) ; 2P Gueçaimburu (45e), Bascans (71e).

Carton jaune : Gaillardet (30e), Cachenaut. A (79e).

ANGLET : 15. Maamaatuaiahutapu ; 14. Henry (22. Logé 8e) 13. Couet Lannes, 12. Chabat, 11. Fischer ; 10. Fauqué, 9. Duhalde (21. Etchepare 69e); 7. Heguiaphal (23. Rodriguez 63e à 71e, 20. Fatigue 73e), 8. Biscay (cap), 6. Leconte (19. Tafernaberry 48e); 5. Pinet, 4. Dartigues (18. Pinon 48e); 3. Argagnon (16. Lapeyrade 51e), 2. Perez (17. Berho 48e), 1. Schuster.

NAFARROA : 15. Barnetche ; 14. Idiart (21. Texier 68e), 13. Gaillardet, 12. Gueçaimburu (22. Bascans 59e), 11. Aguerre ; 10.Tissier. A, 9. Tissier (20. Inarra. G 59e); 7. Carricart, 8. Iphar. M (17. Cachenaut. R 65e), 6. Iphar.I (18.Gastambide .L 55e); 5. Cachenaut. A (cap), 4. Perez (, 19. Gastambide. P 55e) ; 3. Ortiz Crivelli (16. Jaureguiberry 65e), 2. Menage, 1. Diriart (23. Cedarry 65e)

 

C’était le match piège par excellence que les angloys devaient négocier contre leur voisin de Basse Navarre.

En effet, même si les visiteurs pointaient en fin de classement, ils comptaient quand même 4 victoires au compteur et trainaient cette défaite à domicile contre Anglet comme un boulet.

L’esprit de revanche était bien là comme les très nombreux et bruyants supporters rouges.

Pour ne rien arranger, l’infirmerie angloye était pleine : Bruno, Dezes, Cazaux pour les avants, Belleret, Poki, Hegarty, Antunes Pinto, Giordano, Hiriart, Chouzenoux pour les trois quart….

Comme imaginé, les visiteurs très agressifs ont, d’entrée de jeu, déréglé le jeu angloy qui débutaient contre un fort vent de face.

Pourtant, dès les premiers instants, une action dangereuse de Bastien Fischer a failli faire mouche.

Puis, c’est une pénaltouche, bien négociée, qui voyait, à deux mètres de l’en-but, un défenseur bas navarrais chipait le ballon et s’échappait le long de la touche. Des occasions à ne pas regretter car en face, Nafarroa mettait toute la « grinta » qu’on lui connait dans chacune de ses actions.

Sous la pression, les Angloys étaient régulièrement pénalisés mais le buteur visiteur, Gueçaimburu, n’était pas en réussite.

Les mêlées étaient confuses, souvent pénalisées, et, sur une d’elle, l’arbitre choisissait le camp angloy…

Sébastien Fauqué, pour sa première tentative, débloquait le tableau d’affichage.

Quelques temps après, sur un départ des avants, Bertrand Perez, en manque de soutien, concédait une pénalité après un bon contest. Sur la pénaltouche qui suivait, Nafarroa finissait derrière la ligne. La pause était sifflée en faveur des visiteurs (3 à 5).

Une belle percée de Paul Couet Lannes aurait mérité un meilleur sort c’est certain ; sans la faillite du buteur rouge (4 échecs), l’addition aurait pu être plus lourde.

En seconde période, adossés au vent, et avec un jeu au pied de déplacement des plus efficaces, les angloys revenaient dans la partie.

C’est d’abord Sébastien Fauqué qui donnait l’avantage à son équipe, juste avant que Gueçaimburu règle enfin la mire et permettait à Nafarroa de mener 8 à 6.

Anglet était mieux et Sébastien Fauqué, sur pénalité et sur un magnifique drop, donnait un peu d’air à ses couleurs.

Venait l’éclair de ce match sur une belle attaque en première main : Romain Chabat marquait un magnifique essai au pied des poteaux. L’écart était fait (22 à 8) à dix minutes du terme.

Nafarroa tentait de revenir mais les Angloys avaient le match en main et s’imposaient, non sans mal, face à leur valeureux voisins.

 

En lever de rideau, l’association OLAGARROA profitait de la fête du derby basque. Cette association dispense des activités culturelles et sportives adaptées à des jeunes en situation de handicap mental ou psychique : Basket, Escalade, Musculation, Billard, Football, Tennis de table, Ski, Yoseikan Budo et Rugby.

Leur équipe de rugby était opposée à quelques juniors angloys. Beau moment de partage entre ces jeunes qui ont fini par mélanger leurs équipes et démontré que le rugby pouvait être pratiqué par tous. Les sourires des deux équipes faisaient plaisir à voir pour la plus grande joie des deux entraîneurs Paxcal JEANNEAU et Daniel LARRECHEA, à l’initiative du projet.