MARMANDE– Dimanche 14 octobre 15h30

US Marmande bat Anglet Olympique 19-13 (13-3)
Arbitre: Benoît Albert (Ligue Occitanie)

 

MARMANDE: 1E Becat (25e); 1T Becat (25e) ; 4P Becat (8e, 11e, 60e, 72e).

Cartons jaunes: Tao (50e), Sicaud (56e), Marmié (83e).

ANGLET : 1E Antunes Pinto (85e) ; 1T Fauqué (85e) ; 2P Fauqué (35e, 50e).
Carton rouge: Tafernaberry (56e)

Carton jaune: Berho (83e).


Les équipes:
MARMANDE: 15. Becat, 14. Visade, 13. Mantovani, 12. Tao, 11. G. Bares, 10. Mieres, 9.  Sylvestre, 7. Ren, 8. Broudiscou, 6. Storm, 5. Quarrie, 4.Marmié, 3. Sicaud, 2. Sisombath, 1.Nnomo (cap);
remplaçants tous rentrés: J. Bares, Baffou, Vaccaril, Mijoint, De Koker, Mornas, Fumey.
ANGLET: 15. Maamaatuaiahutapu (22. Couet Lannes 52e); 14. Antunes Pinto, 13. Poki, 12. Chabat (20. Leconte 40e), 11. Fischer; 10. Fauqué, 9. Duhalde;  7. Biscay (cap), 8. Tafernaberry, 6. Cazaux; 5. Pinon, 4. Pinet (18. Dartigues 68e); 3. Lapeyrade (16. Schuster 40e), 2. Dezes (17. Berho 40e), 1. Argagnon. (23. Perez 40e)

Avant l’orage, les locaux prenaient le match à bras le corps et après une intense domination, ils menaient rapidement au score  (6 à 0).

Les Angloys mettaient enfin la main sur le ballon et obtenaient une pénalité bottée en touche. A quelques mètres de la ligne lot et garonnaise, le ballon était cafouillé et le contre mené par Ren se terminait cent mètres plus loin derrière la ligne. A 13 à 0, les choses étaient mal engagées d’autant plus qu’une pluie forte s’invitait au débat.

Le jeu s’équilibrait et juste avant la pause Sébastien Fauqué marquait à son tour (13 à 3).

L’entame de seconde période était angloye et les bleus (en blanc pour l’occasion) dominateurs revenaient à portée d’un essai (13 à 6).

Hélas, vers l’heure de jeu, Marc Tafernaberry jouait les justiciers et était prié de regagner les vestiaires avant ses coéquipiers. Pourtant, les Angloys avaient repris le match en main à cet instant de la partie

Cela permettait aux Marmandais d’assoir définitivement leur victoire avec deux pénalités supplémentaires.

Mais comme lors des déplacements à Oloron et Bagnères, Anglet allait chercher des ressources pour revenir dans les dernières minutes. Au terme de longs arrêts de jeu, Sébastien Antunes Pinto marquait en coin.

Le pied de Sébastien Fauqué ne tremblait pas et les Angloys ramenaient un nouveau point de leur déplacement (7ème en 4 rencontres).

 Pointant encore à la 4ème place avec 4 déplacements pour 2 réceptions, le parcours des Angloys est positif, même si on pouvait toujours espérer de meilleurs résultats  loin de Saint Jean.

Dans cette poule très serrée, chaque point sera important et le calendrier à venir des plus ardus.

 

 

Un grand merci à Emmanuel GUIBERT pour ses photos. © Photo EG 14/10/2018

 

  

ESPOIRS FEDERAUX

TYROSSE– Dimanche 14 octobre 13h45

US Tyrosse bat Anglet Olympique 24-05 (8-5)

 

ANGLET : 1E Perret (10e)
Carton rouge: Gaudin (33e)

Carton jaune: Larrea (75e)

TYROSSE : 2E, 1T, 4P

ANGLET : 15. Vacheré; 14. Perret, 13. Giordano, 12. Dehez, 11. Logé ; 10. Perez, 9. Audap (cap); 7. Brethes, 8. Agest, 6. Duboy; 5. Gilibert, 4. Egurrola; 3. Urroz, 2. Santesteban, 1. Brané

Remplaçants tous rentrés : Gaudin, Dubois, Meddour, Cano, Pulon, Auvitu, Ram Borja, Larrea  

 

Les jeunes Angloys débutaient bien la partie en étant agressifs et faisant bien circuler le ballon.

 

Sur une belle combinaison autour du 10, Rémy Perret filait rageur derrière la ligne.

Le jeu était agréable et les Landais égalisaient rapidement.

Là aussi, la pluie s’invitait aux débats et le jeu devenait plus haché. Sur une échauffourée, l’arbitre sortait deux cartons rouges ; les Tyrossais en profitaient pour prendre l’avantage (8 à 5) juste avant la mi-temps.

La seconde mi-temps a été à sens unique : la mêlée angloye malmenée donnait au buteur Landais l’occasion de creuser l’écart (9 points). Pire, sur une nouvelle avancée, l’arbitre accordait justement un essai de pénalité aux locaux à 5 minutes de la fin.

« No Scrum, no Win » comme disent nos amis Anglais… Au total c’était 16 points marqué dans ce secteur par les Landais qui faisait l’énorme différence.

Du travail en perspective pour nos jeunes bleus.