ANGLET – Dimanche 15 septembre – 15h30

Anglet bat Dax 14 – 13 (08-10).

Arbitre : M. Santamaria (Occitanie).

ANGLET : 1E Fischer (2e) ; 3P Fauqué (8e, 43e) Pulon(80e).

Carton jaune : Dubarry (23e), Fischer (30e).
DAX : 1E Hollet (27e) ; 1T Curutchet (27e) ; 2P Curutchet (39e, 63e).

Carton jaune : Dumain (40 +1), Lape (63e).

 

ANGLET : 15. Chouzenoux ; 14. Lafourcade, 13. Couet Lannes, 12. Chabat, 11. Fischer (21. Antunes Pinto 77e); 10. Fauqué (22. Pulon 64e), 9. Etchepare ; 7. Heguiaphal (cap) (18. Egurrola 73e), 8. Dubarry, 6. Cazaux (20. Leconte 54e) ; 5. Dartigues (19. Betachet 60e), 4. Pinon ; 3. Zabala, 2. Berho (16. Lapassouse 49e), 1. Martins Rodrigues (23. Pelmard 53e)

Non entré en jeu : 17. Arnaudin.

DAX : 15. Duprat ; 14. Delai (22. Pilati 77e), 13. Hollet, 12. Argel (cap) (21. Gatuingt 49e), 11. Dechavanne ; 10. Curutchet, 9. Reteau ; 7. August, 8. Soqueta (19. Potulele 50e), 6. Ferrer (20. Aletti 50e) ; 5. Loiret (18. Helmbacher MT), 4. Bideau; 3. Kuparadze (23. Drean 36e), 2. Delblancu (16. Auzqui 47e), 1. Dumain (17. Lape 60e)

 

Le public était nombreux en ce dimanche ensoleillé à Anglet St Jean : les supporters landais avaient, en masse, fait le court déplacement.

Toujours en souffrance en première ligne, Anglet qui enregistrait l’arrivée de Jon Zabala en provenance du voisin Bayonnais, perdait malheureusement dans la semaine Jérôme Schuster.

Pas de très bon augure car les deux équipes s’étaient rencontrées en match amical 20 jours avant et les protégés de Fred Tauzin l’avaient emporté sans fioriture, en s’appuyant sur une grosse mêlée.

Pourtant Anglet rentrait vite dans le match avec un essai opportuniste de Bastien Fischer, récupérant un ballon au pied après une chandelle sur laquelle les défenseurs landais étaient bien laxistes. Sébastien Fauqué donnait un peu d’air aux siens un quart d’heure plus tard (8-0).

Les avants landais dominaient les débats et obtenaient plusieurs pénalités, toutes converties en pénaltouche.

Mais la défense angloye agressive répondait présente et repoussait toutes les tentatives.

Mieux, malgré son expérience, le géorgien Kuparadze, était poussé plusieurs fois à la faute par Lionel Rodrigues, à tel point que ses entraineurs sagement le remplaçaient avant la mi-temps.

Les visiteurs revenaient au score après plusieurs mêlées proche des lignes et passaient devant juste avant la pause. (8-10). Les Dacquois profitaient de leur supériorité numérique : pendant les 20 dernières minutes les angloys avaient joué à 14 (même 13 durant 3 minutes).

Si Anglet reprenait l’avantage au début de période, Thomas Curutchet redonnait vie aux rouges à l’heure de jeu. (11-13)

Les Dacquois avaient tout pour l’emporter : déficit en touches angloyes et manque de réussite (inhabituel) au pied (5 échecs). Pour contrecarrer le jeu restrictif des Dacquois, les bleus proposaient une défense agressive et un pressing de tous les instants qui a souvent mis à mal le fond de terrain landais.

Après un premier échec quelques instants auparavant, c’est sur la sirène que le jeune Thomas Pulon, du haut de ses 19 ans, avait la pénalité de la gagne au bout du pied.

Des 48 mètres en face, il ne tremblait pas et donnait la victoire aux bleus, après 5 minutes d’arrêt de jeu.

Avant son premier déplacement à Tyrosse, l’AORC se rassure sur ses valeurs, après deux victoires contre des favoris de la poule.