ANGLET stade Saint Jean – dimanche 26 mai 2019 – 16h00

Union Cognac Saint Jean d’Angely bat Anglet  17-12 (17-06).

Arbitre : M. Coulon (Occitanie).

 

ANGLET : 4P Fauqué (11e, 40+3e, 52e, 75e). Carton jaune : Chouzenoux (39e), Cazaux (80+2e). 
COGNAC ST JEAN ANGELY : 2E Gmir (4e), Crémoux (20e) ; 2T Péluchon (4e, 20e) ; 1P Péluchon (40e). Carton jaune : Lavetanakoroi (31e) Decubert (74e). 

ANGLET : 15. Chouzenoux; 14. Fischer (21. Poki 62e), 13. Couet Lannes, 12. Chabat, 11. Antunes Pinto; 10. Fauqué, 9. Etchepare (22. Logé 77e) ; 7. Biscay (cap) (17. Leconte 59e), 8 Tafernaberry, 6. Heguiaphal (18. Pinon 70e) ; 5. Pinet (19. Dartigues 40e), 4.Gilibert (20. Cazaux 40e); 3. Schuster, 2. Berho (23. Perez 52e), 1. Bruno (16. Argagnon 52e) 

COGNAC ST JEAN ANGELY : 15. Crémoux; 14. Pageneau (22.Daunivucu 66e), 13. Lotawa, 12. Ramoka, 11. Gmir ; 10. Peluchon (cap), 9. Cecot (20. Entraygues 77e); 7. Gauthier, 8. Davetawalu (19. Decubert 6e), 6. Visensang; 5. Lavetanakoroi, 4. Praud (18. Letellier 70e); 3. Sentenac (23.Hygonnet 49e), 2. Campergue (16. Ardiaca 49e), 1. Aho (17. Vatubua 49e)

 Non entré en jeu : 21. Marais. 

 

Les évènements se bousculaient ce dimanche…

Passons sur les élections qui n’ont passionné que la moitié de la population mais qui occupaient la salle  d’Orok Bat.

La fête des Mamans ensuite et puis la finale de ProD2 qui intéressait plus de monde. Et bien sûr, enfin, le quart de finale du match aller du challenge Du manoir entre l’AORC et l’UCS.

Alors il a fallu composer : d’abords en retardant le match d’une heure, en offrant un demi-tarif à ces dames, et en permettant aux supporters de regarder le match de ProD2 sur grand écran.

Ce qui a fait que, malgré tout, les supporters avaient répondu présents ce dimanche.

Anglet démarrait de la plus mauvaise des façons en regardant un peu trop jouer les impressionnants Charentais qui ouvraient rapidement la marque par Gmir. Les Angloys, qui débutaient contre le vent, remontaient tous les ballons mais se heurtaient à la solide défense des visiteurs bien en place. Le match était plaisant ; chacun jouait avec ses armes mais la puissance des unionistes faisait déjà la différence. Un ballon de récupération au centre du terrain était rapidement bonifié et Crémoux doublait la mise, après un beau travail de Lotawa. Sébastien Fauqué, grâce à deux pénalités, permettait aux siens de rester toutefois dans le match et la mi-temps était sifflée sur le score de 17 à 6.

En début de seconde période, les bleus recollaient au score toujours par la botte de Sébastien Fauqué  (17 à 9). Vers l’heure de jeu, une belle action de Romain Chabat aurait mérité un meilleur sort ; les Angloys étaient toujours vivants malgré un ascendant physique pris par les Charentais. Sûrs de leurs forces et à la recherche du bonus offensif, les visiteurs choisissaient plusieurs fois de convertir les pénalités en pénaltouches : sans efficacité, cependant, les Angloys défendant vaillamment leur ligne. Sébastien Fauqué permettait même aux bleus de revenir à 5 petits points (12-17), à quelques minutes de la fin.

Le score en restait là : l’UCS, taillée pour l’étage supérieur, l’emportait logiquement.

Et pourtant hormis les 20 premières minutes où les bleus regardaient un peu trop jouer leurs adversaires, la rencontre fut équilibrée et les Angloys ne partiront pas en victimes expiatoires du côté de Cognac, dimanche 2 juin prochain.