ANGLET – Dimanche 22 octobre 2017 – 15h00

Anglet bat Oloron 31-15 (15-09).

Arbitre : M. Jaulin (Pays de Loire).

ANGLET : 3E Antunes Pinto (1e), Larrart (25e), Hegarty (78e) ; 2T Fauqué (20e, 78e) ; 4P Fauqué (25e, 45e, 60e, 71e).

Carton blanc : Duhalde (34e).

Carton jaune : Lapeyrade (51e).

OLORON : 5P Claverie Rospide (4e, 13e, 35e, 56e, 66e).

Carton blanc : Amans (71e).

ANGLET : 15. Chouzenoux ; 14. Hegarty, 13. Achigar, 12. Larrart, 11. Antunes Pinto (22. Ferré 75e); 10. Fauqué, 9. Duhalde (21. Etchepare 72e); 7. Biscay (cap), 8. Cabanne (19. Tafernaberry 20e), 6. Heguiaphal (20. Cazaux 60e); 5. Pinet (23. Drogon 67e), 4. Dartigues (18. Fatigue 75e); 3. Lapeyrade (1. Argagnon 72e), 2. Perez (16. Dezes 60e), 1. Argagnon. (17. Bruno 40e)

OLORON : 15. Fabe ; 14. Cazabat (21. Dies 60e), 13. Chantereau, 12. Arroyo (22. Verramasson 25e), 11. Claverie Rospide ; 10. Chantacle, 9. Alcacebe (20. Guilhem 78e) ; 7. Crampe, 8. Lacassy (19. Chabat 60e), 6. Lacave; 5. Sestiaa (18. Quintana 55e), 4. Casassus ; 3. Armary (23. Haurie 45e), 2. Porte Laborde (16. Aléo 45e), 1. Moncade (17. Amans 45e).

 

Après Niort la semaine précédente, c’est un second leader que vient de faire tomber l’Anglet Olympique Rugby.  Pourtant, l’AORC victorieux deux fois loin de ses bases, n’avait toujours pas gagné devant son public.

La réception de l’expérimenté leader Oloronais était un véritable test pour savoir si cette année, les Angloys pouvaient se mêler à la course à la qualification.

Mettant le feu au terrain d’entrée de match, sur le premier mouvement d’envergure, Sébastien Antunes Pinto, au relais de Brendan Hegarty, ouvrait la marque dès la première minute de jeu.

Le jeu Angloy était débridé et logiquement récompensé par un second essai de Gillen Larrart à la demi-heure de jeu.

Les béarnais se nourrissant des fautes Angloyes restaient toutefois collés au score grâce à la botte de Claverie Rospide.

A 15 à 9 à la pause, tout restait à faire.

La seconde mi-temps fut du même acabit : les visiteurs trop imprécis en touche (3 lancers perdus sur des pénaltouches proches des lignes) étaient incapables de créer du danger dans une défense bien en place.

Prenant de l’assurance et l’ascendant sur le match, les Angloys continuaient de faire du jeu : une mêlée stable, une touche dominatrice et des trois quart en jambe, que demander de plus !

Le score était cependant meublé par les deux buteurs et Anglet prenait le large 24 à 15 à dix minutes de la fin, en ayant pourtant joué 20 minutes en infériorité numérique à cause de fautes bien évitables.

Continuant de produire du jeu, les bleus étaient récompensés de leurs efforts en toute fin de match : sur un renversement d’attaque bien négociée, Brendan Hegarty marquait un troisième essai, synonyme de second bonus offensif de la saison.

Les voyants sont au vert chez les bleus, dominateurs de bout en bout et produisant un jeu séduisant pour le plus grand bonheur de leurs supporters !