ANGLET – Dimanche 1er décembre – 15h30

Anglet bat Nantes 17 – 15 (11 – 6).

Arbitre : M. Desvaux (Normandie).

ANGLET : 1E Schuster (37e) ; 4P Fauqué (14e, 26e, 42e) Dhuin (55e).

RENNES : 5P Vletter (4e,19e, 44e, 58e, 70e).

Carton jaune : Quesmel (27e).

 

ANGLET : 15. Chouzenoux ; 14. Antunes Pinto (22. Hegarty 58e), 13. Couet Lannes, 12. Chabat, 11. Fischer ; 10. Fauqué (21. Dhuin 50e), 9. Duhalde ; 7. Heguiaphal (cap) (19. Dubarry 12e), 8. Betachet (18. Pinon 64e) 6. Egurrola (20. Leconte 48e) ; 5. Cazaux, 4. Dartigues ; 3. Schuster (23. Zabala 48e), 2. Berho (16. Mena 60e), 1. Lourdelet (17. Mamou 60e).

NANTES : 15. Salvai ; 14. François R (22. Piaud 52e), 13. François A, 12. Dubois, 11. Brignognien ; 10. Vletter, 9. Ollion (21. Menzel 52e) ; 7. Bertrand, 8. Wenger (20. Aparicio 60e), 6. Quesmel (19. Gauche 60e) ; 5. Taelega (18. Gonzales MT), 4. Gueroult ; 3. Boyadjis (23. Ulutuipalelei MT), 2. Tuugahala (16. Beaujouan 65e), 1. Le Jalle (17. Quemerais 65e)

 
Rennes et Anglet s’étaient quittés, la saison dernière, en 1/8eme de finale du challenge Du Manoir après deux matchs très serrés. C’est Bastien Fischer qui avait qualifié les bleus au terme d’une séance de tirs au but inédite.

Sans aller jusque-là, il en a été de même ce dimanche. Une rencontre âpre et serrée, entre des Bretons très difficiles à manœuvrer, solides et disciplinés et des Angloys balbutiants leur rugby.

Anglet ratait son entame : sur la première relance, les bleus commettaient un en avant ; la mêlée qui suivait était pénalisée et les Rennais ouvraient la marque. Qui plus est, Anglet perdait rapidement son capitaine exemplaire, Andoni Heguiaphal, dès la douzième minute.

Le match n’était pas très enlevé mais agréable car les deux équipes ne lâchaient rien. Les avants se livraient un beau combat et les deux équipes aux conquêtes efficaces étaient vraiment très proches. Seuls les buteurs meublaient le score. (6 à 6 à la 30ème)

 La victoire pouvait basculer d’un côté comme de l’autre et Anglet, sur une belle accélération, poussait les Bretons à la faute. Le troisième ligne, Quesmel, était puni d’un carton jaune. Durant les dix minutes de supériorité, Anglet faisait le forcing et après deux pénaltouches, Jérôme Schuster finissait derrière la ligne.

La mi-temps était sifflée sur le score de 11 à 6 en faveur des locaux.

L’entame de seconde période était efficace pour les bleus qui marquaient d’entrée sur pénalité (14 à 6). Hélas, sur le renvoi, ils se mettaient à la faute et les Bretons, toujours accrocheurs, recollaient au score. Il en était de mêmes 10 minutes plus tard, quand Vletter répondait immédiatement à la pénalité d’Arnaud Dhuin (17 à 12).

 Les Rennais revenaient même à 2 points à 10 minutes du terme.

Les Angloys faisaient le dos rond et manquaient un drop à quelques minutes du but.

Qui plus est, Jordan Dartigues, blessé, quittait ses coéquipiers et les laissait terminer la partie à quatorze. Dans la difficulté, les bleus faisaient front et au bout d’interminables arrêts de jeu, Thibault Dubarry volait une dernière touche et permettait aux siens de remporter le match.

Dans cette poule très difficile, cette victoire, contre la très belle équipe rennaise, relance les bleus.

Après trois jeunes alignés contre Marmande, c’était au tour de Maxime Egurrola d’être lancé dans le grand bain. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il s’en est très bien sorti.

 

 

ESPOIRS FEDERAUX

Girouette – Dimanche 1er décembre – 13h30

Anglet bat Oloron 72 – 07 (50 – 07).

ANGLET : 12E Olivier(3),  Iriart (2), Pelmard, Lascubé, Lièvremont, Brethes,  Pulon, Garrouteigt, Enfedaque ; 6T Lièvremont

ANGLET : 15. Viudes ; 14. Iriart, 13. Olivier, 12. Lièvremont, 11. Enfedaque ; 10. Pulon, 9. Glairacq ; 7. Brethes, 8. Crassus (cap) 6. Billard ; 5. Garrouteigt, 4. Gilibert ; 3. Pelmard, 2. Lascubé, 1. Runambot.

Remplaçants tous rentrés : Larrea, Brané T, Meddour, Agest, Etchebarne, Vieillard, Haran, Gaudin.

 

Les jeunes Angloys devaient obligatoirement  gagner ce match pour rester en course à la qualification.

Les béarnais diminués qui présentaient plusieurs jeunes joueurs ne résistaient longtemps.

Avec 50 points en première période, les choses seront entendues, même si les valeureux visiteurs ne lâchaient rien.

Le match était sérieux et les bleus ne sont pas tombés dans le piège du « match facile » en continuant à jouer collectif tout le long du match.

Ils joueront la qualification dans quinze jours à Saint jean de Luz.