Juniors Belascain

Dimanche 26 novembre à Orok Bat

AORC 34 – 10 SA Mérignac

Pour Anglet

4 E Mirailh (2), Runambot, Villenave

4 T et 2 P Maa

Pour Mérignac

1E, 1T, 1P

Ce sont les girondins de Mérignac qui rendaient visite aux Belascain angloys ce dimanche.

Solides en conquête et bien organisés, les banlieusards bordelais ont été les premiers à se mettre en action et menacer la ligne de but angloye. Mais les locaux ont vite réagi et inscrit un premier essai grâce à une merveille de coup de pied du demi de mêlée Pierre Corbi. Juste avant la mi-temps, les Angloys vont inscrire un magnifique essai parti de leur 22 mètres, un essai plein de vitesse et de justesse technique qui permettait au jeune arrière Mirailh d’inscrire un doublé. Très vite en 2ème mi-temps, ils ont inscrit un troisième essai en force par le pilier Runambot  synonyme de bonus offensif. Trop vite peut-être car les locaux vont se relâcher et permettre à cette équipe de Mérignac accrocheuse de revenir dans le match et au score. Il leur faudra batailler jusqu’aux arrêts de jeu pour reprendre ce point de bonus. Une belle victoire mais un relâchement coupable qu’il faudra éviter lors des 2 prochains déplacements à Hasparren et Mauléon sous peine de grosse désillusion.

 

Juniors Balandrade

Samedi 25 novembre à Arudy

Entente vallée d’Ossau 24 – 14 AORC

Pour Anglet

2 E Pulon, Claudon

2 T Pulon

Troisième déplacement en Béarn et troisième déconvenue pour les Balandrade.

Comme précédemment, l’envie est restée dans le bus.

Comme précédemment , défaite face à des équipes largement à notre portée, mais jouant seulement avec plus de combativité que nous.

Comme précédemment, aucune cohésion, aucun esprit d’équipe, quelques-uns voulant sauver la patrie tout seuls…pendant que d’autres ne se sentent pas concernés.

Pour exister sur un terrain, ne jamais oublier que le rugby est un sport de combat et se joue à 15.

 

Cadets Teulière

Samedi 25 novembre à Arudy

Entente vallée d’Ossau 51 – 00 AORC

Même constat que pour leurs ainés concernant la cohésion….

Souvent dominés physiquement, le seul salut des jeunes cadets sera de jouer collectivement.