ANGLET stade Saint Jean – samedi 11 mai 2019 – 17h00

Anglet bat Rennes 24-15 (16-06). Tirs aux buts 5 à 4

Arbitre : M. Julien (Languedoc).

 

ANGLET : 2E Couet Lannes (8e), Biscay (74e) ; 1T Fauqué (8e) ; 4P Fauqué (27e, 38e, 40e, 60e). 
RENNES : 5P Massicot (19e, 29e, 41e, 55e), Vletter (84e). 

Carton jaune : François (40e). 

ANGLET : 15. Chouzenoux (21. Poki 62e); 14. Hegarty (22. Antunes Pinto 46e), 13. Couet Lannes, 12. Chabat, 11. Fischer; 10. Fauqué, 9. Etchepare ; 7. Cazaux (18. Gilibert 78e), 8. Biscay (cap), 6. Fatigue (17. Leconte 12e, 19. Tafernaberry 62e); 5. Pinet (20. Heguiaphal 48e), 4. Dartigues; 3. Schuster, 2. Berho (23. Perez 52e), 1. Bruno (16. Argagnon 52e). 
RENNES : 15. Brignognien ; 14. Platon (22. Bardon 77e), 13. Leberre, 12. Dubois, 11. François ; 10. Piaud (Laboudigue 55e), 9. Massicot (20.Vletter 55e) ; 7. Caillet, 8. Beraud (cap) (19.Gonzalez 55e), 6. Bertrand ; 5. Taelega, 4. Gauche (18.Forget 72e) ; 3. Boyadjis, 2. Paquet (16. Fau 62e), 1. LePicaut (23. LeJalle 46e, 17. Ollivier 68e-75e). 

 

Il y avait de l’ambiance du côté de Saint Jean et l’équation était simple : battre Rennes de plus de 9 points pour passer en quart de finale. Au match aller, les Bretons l’avaient remporté 24 à 15.

Les Bleus, bien soutenus par leurs supporters colorés, mettaient, d’entrée, le feu au terrain et démarraient la rencontre le pied au plancher. Ils obtenaient rapidement une première pénalité mais Sébastien Fauqué ne trouvait pas la cible ; qu’importe, les Angloys étaient bien rentrés dans leur match.

En effet, sur la première attaque Bretonne, Paul Couet-Lannes contrait un jeu au pied et, après 80 m de courses, ouvrait le score.

Quelques instants après, hélas, Benoit Fatigue quittait les siens sur blessure, la mort dans l’âme.

La rencontre était plaisante et aucune équipe ne fermait le jeu ; deux actions bleues n’étaient pas loin de faire le break : Maxime Berho, tout d’abord, contrait un défenseur Breton près de sa ligne puis, à la lutte aplatissait en but. Monsieur l’arbitre ordonnait un renvoi aux 22 mètres… alors que le défenseur avait rentré le ballon en but.

Puis, c’était une belle percée de Sébastien Fauqué, bien poursuivie par Ibai Leconte, qui finissait sur la ligne. Un moindre mal pour les Rennais, c’était seulement 3 points qui concluaient cette action.

Les Angloys avaient retrouvé leur précision en touche et la mêlée était stable ; tout était jouable.

Une belle action des visiteurs se terminait aussi près de la ligne, et,  à la mi-temps, les Angloys avaient remonté leur retard, avec l’aide du pied de Sébastien Fauqué. (16 à 6)

La seconde période démarrait mal puisque, sur le coup d’envoi, les visiteurs convertissaient une pénalité et   étaient à leur tour qualifiés.

Très pénalisés, Anglet permettait aux Rennais de revenir dans le match (19-12).

Sur une pénalité, les Angloys choisissaient la pénaltouche. Après une prise impeccable et un groupé pénétrant dévastateur, le capitaine, Anthony Biscay, s’affalait en but. Les Angloys étaient à nouveau qualifiés à 5 minutes de la fin (24-12)

Cette fin qui devenait irrespirable : les noirs obtenaient plusieurs pénalités qu’ils convertissaient en pénaltouches.  Sur l’ultime tentative, Vettler prenait les 3 points et le score se figeait dans l’interrogation générale sur le même 24 à 15 qu’au match aller.

Egalité parfaite sur les deux matchs, les tirs au but devaient départager les équipes.

Epreuve épouvantable, après 4 réussites de chaque côté (Fauqué, Etchepare, Couet Lannes et Antunes Pinto), Dubois, auteur rennais des deux essais du match aller, ratait son coup de pied.

Bastien Fischer s’avançait calmement, ajustait son coup de pied et délivrait tout un stade.

Anglet l’emportait 5 à 4 dans ce cruel exercice et se qualifiait pour les quarts de finale.

Bravo à nos jeunes supporters bruyants et chambreurs qui ont su, à la fin du match, faire une belle haie d’honneur aux valeureux Bretons. Bien bel état d’esprit !