Mercredi 31 mai à Anoeta (Miniestadioa)

 

Counties bat Euskarians 61 à 19 (33 à 12)

 

Les tribunes du stade annexe d’Anoeta étaient copieusement garnies pour voir évoluer nos Angloys au sein des Euskarians (les barbarians du Pays Basque !)

En début de match, les Basques alignaient Anthony Biscay, Sébastien Fauqué, Bruno Hiriart et Carl Giordano.

Sur le banc des remplaçants,  on trouvait Xabi Argagnon, Jordan Dartigues et Thomas Chouzenoux.

Les Angloys formaient la majorité de l’équipe (7 joueurs) avec Nafaroa (6). Renforcé par des Luziens, Mauléonnais et un jeune espoir de l’Aviron.

Les clubs d’Ordizia, Hernani, Eibar et même Rodez, fournissaient de leur côté des joueurs d’hegoalde.

Face à eux, l’équipe des Counties, équipe d’Angleterre « amateur ».

Chez les anglais même amateurs, l’ADN est le même : c’est grand, costaud, çà tape fort et ça va vite.

Nos Angloys se sont crus, un moment, revenus en championnat face aux « normands » de Rouen !!

Les Basques ont choisi, d’entrée  d jeu, de commencer avec un handicap, en encaissant un essai au bout de 22 secondes…..

Deuxième handicap, dès le quart d’heure : la sortie sur blessure de Sébastien Fauqué. Il s’était illustré auparavant avec une lumineuse passe au pied à son compère Bruno Hiriart, pas loin d’aller derrière la ligne.

Les noirs d’Euskadi revenaient, cependant, dans le match, dominaient, dans le sillage d’Anthony Biscay toujours dans l’avancée(« Man of the match » pour les Anglais). Mais les contres Anglais faisaient très mal et étaient surtout très efficaces. (3 essais et 19 à 0 à la 20ème minute).

Sur une belle séquence Basque, Bruno Hiriart attaquait la ligne et envoyait Bénat Goicoechea derrière la ligne. Bruno tentera tout le match d’impulser l’attaque des Euskarians, bien aidé par Carl Giordano et Thomas Chouzenoux en seconde période.

Les équipes se rendaient coup pour coup, mais ceux des Anglais étaient plus précis et faisaient très mal. La vaillance des Basque avait du mal à résister à la puissance des hommes de la rose.

La mi-temps était sifflée sur le score de 33 à 12 (5 essais à 2).

La deuxième mi-temps fut plus compliquée : un arbitrage pas toujours cohérent et ce petit air de suffisance propre à nos amis d’outre-manche, faisait que les joueurs commençaient à « s’agacer ». Dans la bataille, les entrées de Xabi Argagnon et Jordan Dartigues ramenaient du sang frais et de la puissance dans les lignes euskariennes.

Quelques « empoignades » plus tard, le solide numéro 8 anglais (un petit Vunipola) voyait rouge ! Il assenait un magnifique placage cathédrale et l’arbitre n’avait d’autre solution que de l’envoyer sous la douche avant ses copains. Mais sur l’action, Anthony Biscay, en chevalier blanc, vengeait son coéquipier et écopait d’une biscotte jaune.

Sans rancune, le 8 anglais le chercha en fin de match pour une photo bras dessus bras dessous…. c’est beau l’esprit rugby !

Au final, les Basques sauvèrent l’honneur sur un ultime essai mais s’inclinèrent fort logiquement, sans jamais avoir fermée le jeu 61 à 19 (9 essais à 3).

Bravo à nos joueurs, bonnes vacances et surtout bon rétablissement à Seb Fauqué.