BAYONNE – Stade Jean Dauger– vendredi 18 octobre – 20h45

Saint Jean de Luz bat Anglet 25-21 (15-15). 

Arbitre : M. Guatelli (Auvergne Rhône Alpes)

ANGLET : 2E Duhalde (10e), Leconte (24e) ; 1T Fauqué (10e) ; 3P Fauqué (3e, 52e), Dhuin (68e).

 Carton jaune : Dartigues (46e), Lourdelet (52e) Cazaux (65e).

DAX : 1E Otazo (80e) ; 1T Otazo (80e) ; 6P Iturriria (5e, 13e, 23e, 39e, 40+2e), Otazo (71e). 

Carton jaune : Sentenac (52e). 

Carton rouge : Elgoyhen (65e)

 

ANGLET : 15. Chouzenoux; 14. Hegarty, 13. Chabat, 12. Lafourcade, 11. Fischer; 10. Fauqué (21. Dhuin 53e), 9. Duhalde (22. Antunes Pinto 71e); 7. Heguiaphal (cap), 8. Tafernaberry (20. Dubarry 53e), 6. Leconte (19. Cazaux 48e); 5. Dartigues (23. Pelmard 78e), 4. Pinet (18. Pinon 18e); 3. Zabala, 2. Berho (16. Mena 56e), 1. Lourdelet (17. Martins Rodrigues 62e)

Saint Jean de Luz : 15. Miura; 14. Elissalde. J, 13. Daubas (22. Mendiague 56e), 12. Arrieta, 11. Etcheverrigaray; 10. Iturriria (21 Otazo 56e), 9. Betbeder (20. Alliot 42e); 7. Juanicotena, 8. Elissalde. X, 6. Sajous (19. Da Costa 48e); 5. Elgoyhen (cap), 4. Goya (18. Paillard 48e); 3. Penigaud (23. Sentenac 48e), 2. Broucaret (16. Iriart Urruty 60e), 1. Landrodie (17. Tescher 48e)

 

Comme l’an passé, le derby se jouait au stade Jean Dauger où, malgré le temps maussade, une retransmission télévisée et un match de Prod2 non loin de là, le public avait répondu présent. Près de 3000 personnes se pressaient dans les tribunes.

Pas au mieux dans ce second bloc, les Angloys avaient la pression au contraire de leur voisins Luziens, sur une belle dynamique de début de championnat.

Les bleus entamaient au mieux le match, avec une belle agressivité qui leur permettait d’ouvrir le score. Mais sur le renvoi, le buteur visiteur remettait les deux équipes à égalité.

Anglet continuait sa domination et après une pénaltouche, un beau départ de Maxime Berho permettait à Bastien Duhalde de marquer le premier essai.

Toujours indisciplinés, les bleus étaient rapidement sanctionnés et Iturriria rajoutait 3 points (10 à 6).

Il ramenait même les siens à un petit point (10 à 9). Après un pilonnage en règle de la ligne Luzienne, le filou Ibai Leconte marquait le second essai. (15 à 9).

Les Angloys avaient le match en main même s’ils avaient laissé 5 points au pied en route et raté quelques occasions.

Mais voilà, les pragmatiques Luziens  revenaient au score par l’inévitable Iturriria (15 à 12).

Et dans les arrêts de jeu, une pénalité (encore une…) puis une contestation, amenant 10mètres de plus, permettait à Iturriria d’arracher le match nul d’un maitre coup de pied de 50 mètres. (15 à 15).

Les deux équipes rentraient aux vestiaires dos à dos, les visiteurs s’en sortant bien sur l’ensemble de cette mi -temps.

La seconde période était plus âpre et plus hachée. Cinq cartons, dont un rouge, étaient distribués entre la 45ème et la 65ème minute.

Sébastien Fauqué puis Arnaud Dhuin avaient donné un peu d’air aux bleus (21 à 15) à 10 minutes de la fin, mais de suite, Clément Otazo, fraichement rentré, maintenait les siens dans la course (21 à 18).

On s’acheminait vers la fin du match, Anglet avait le ballon et progressait dans les 22 luziens. Un essai supplémentaire et c’était le bonus offensif, une pénalité et le match se terminait tranquillement. A l’inverse, c’est contre les Angloys que l’arbitre sifflait…. protestation…10 mètres de plus. On était dans les arrêts de jeu et les Luziens jouaient une dernière pénaltouche au niveau des 22.

Volée par les Angloys, mais un mauvais dégagement leur redonnait une nouvelle balle de match…

Le maul avançait et Otazo échappait à deux placages et filait entre les poteaux. La transformation n’était qu’anecdotique pour les angloys anéantis.  Fin de match cruelle pour des Angloys qui avaient tout donné face aux opportunistes Luziens.

Les visiteurs se sont nourris des trop nombreuses fautes angloyes, arrachant une victoire inespérée dans les arrêts de jeu ; pourtant les Angloys méritaient mieux au vu de l’engagement mis tout au long de la partie : une belle agressivité en défense, deux essais en première période. A chaque fois le pied d’Iturriria permettait aux siens de rester au contact à cause d’une indiscipline récurrente (11ème carton jaune en 6 journée…)

Crédit photos : Philippe MASSE